Rechercher
  • Magali Bollard

Magali Bollard, professeure de yoga


1. Parle-nous de toi et de ton parcours...

Je viens de France, de la Haute-Savoie pour être plus précis. J'ai deux enfants : une fille et un garçon qui compte double ! Ma formation initiale est une formation de commerce. J'ai acquis très vite des responsabilités et j'avais une vie plutôt stressante. Dans ma vie d'étudiante, j'ai fait des petits boulots qui m'ont laissé une super expérience et un beau mal de dos. Mes différents jobs par la suite ont accentué ce mal. Je connais le yoga pour la première fois comme ça par les postures, pour mon dos et mon stress ...

J'ai encore gardé une activité salariée de secrétariat car je voulais ménager ma vie de famille. Travailler à temps plein dans le yoga c'est travailler le soir et je voulais conserver une cellule familiale pour mes enfants, j'ai donc fait un choix.

J'enseigne principalement à Thorens-Glières et en Pays de Fillière, un village entre Annecy et Chamonix. 2. Comment es-tu arrivée au yoga?

Après cette initiation au yoga pour mon dos et mon stress, je n'ai plus jamais quitté le tapis ! Allant toujours plus loin dans ma pratique. A l'âge de 32 ans, je plonge dans les Vedas (philosophie très ancienne du yoga) ... et là tout change pour moi ... le yoga prend une intensité physique, mentale et spirituelle beaucoup plus importante et quotidienne.

Au début, je donnais des cours comme ça, bénévolement pour les autres. Et puis mon professeur est parti; faute de remplaçant ... je voyais mes frères et sœurs yogis(nis) partirent un à un. J'ai donc passé mon professorat, et c'est les élèves qui ont voulu que je reste ! J'habite un village en milieu rural et pour moi c'était très important de défendre le yoga ici loin des villes où les studios sont légions.

Mais au début, je ne me voyais pas comme un professeur. Quand j'ai donné mon premier cours, j'ai compris ... j'étais accomplie et cela se ressentait dans l'énergie de mes cours ! GRATTITUDE Aujourd'hui, je donne des cours à toutes les étapes de la vie : j'ai des cours d'enfants, de binôme parents-enfants, d'adultes et de grands seniors.

3. Quelle a été ta plus grande réalisation?

A part mes enfants, ma plus grande réalisation c'est d'avoir osé changer de vie car je le sentais. Je me suis fait confiance. Quand je disais aux gens que je quittais une multinationale pour être prof de yoga ... je lisais l'inquiétude dans leur yeux. Mais je savais que je pouvais y arriver. Beaucoup de gens m'ont soutenu dans ce projet et en premier (et c'est l'ironie du sort) mes anciens collègues de travail. (Ils avaient peut-être hâte de se débarrasser de moi LOL). Je vivais un rêve éveillé et puis tout a été fluide ... j'ai eu des cours, des gens m'ont fait confiance ... ça n'a pas de prix ! GRATTITUDE !

Aujourd'hui je rends cette chance. Je propage le yoga dans mon village mais je fais aussi des stages qui vont plus loin que simplement les postures : philosophie, chakras, méditation... C'est un cercle virtueux gagnant-gagnant ! 4. De quoi t'inspires-tu quand tu prépares tes classes de yoga?

Du souffle du vent ! Je suis très attentive à ce qui m'entoure ...je lis les signes. J'observe énormément autour de moi. Je prends en compte la saison, la météo, l'ambiance générale. C'est trés important pour moi de faire des enchainements logiques en toute fluidité; chaque posture amenant la suivante. je m'inspire également des gens autour de moi, je lis des articles sur internet et je fais aussi quelques stages incognito.

Ma plus grande source d'inspiration sont la complexité et la diversité du yoga, l'Ayurveda, les vedas ... Il y a tellement à voir. Je prends un pan du yoga que j'étudie à fond, que je pratique et ça m'aide à avoir de l'inspiration.

5. Que souhaites-tu contribuer dans la vie des gens que tu enseignes? Qu'est-ce que tu aimerais qu'ils retiennent?

Je voudrais que les gens sachent qu'ils sont UNIQUES ! Leur patrimoine génétique, leurs qualités, tout est unique chez eux. Fort de cette vérité, ils ont un rôle à jouer dans le puzzle du cosmos. Si cette pièce manque, le puzzle reste inachevé.

J'accueille donc les gens en gardant à l'esprit qu'ils sont uniques et importants; si je passe à côté de ça, je loupe quelque chose de primordial.

Je leur dis JE TE VOIS ! Tu ne passeras pas dans cette vie sans avoir été reconnu. JE TE RESSENS, TOI QUI LIT CECI et je m'attache si tu croises mon chemin à t'accueillir et te reconnaitre.

Namasté

#magalibollard #yogadessaisons #hautesavoie #yogaenhautesavoie #ambassadrice

0 vue

©2020 Yoga Des Saisons.