Le parcours de Carol-Ann Julien

May 31, 2018

Dans le cadre de nos entrevues «Découvrez les ambassadrices en cinq questions», Carol-Ann nous parle de son parcours inspirant et comment le yoga l'a aidé à mieux gérer les crises d'angoisse qu'elle faisait lorsqu'elle est arrivée sur le marché du travail.

 

Parle-nous de toi et de ton parcours…


Je m’appelle Carol-Ann, j’ai 28 ans et je viens de Val-d’Or, en Abitibi-Témiscamingue. J’ai passé toute ma jeunesse dans ma région native. J’ai fais beaucoup de sport lors de ma jeunesse et j’ai toujours eu un grand intérêt envers la santé et le mieux-être.


Lorsqu’il est venu temps de choisir un métier, j’ai décidé d’aller en kinésiologie à l’Université de Sherbrooke. Ayant le désir d’aider le plus de gens possible dans le cadre de mon futur travail, j’ai décidé de pousser mes études au deuxième cycle en exercices thérapeutiques, toujours à l’Université de Sherbrooke, afin d’être kinésiologuekinésithérapeute.

 

Durant mon parcours à Sherbrooke, je me suis initiée au yoga, car je cherchais une manière de réduire mon stress et mes crises d’angoisses. J’ai tout de suite tombé en amour avec cette pratique.


Suite à mes études, je suis revenue m’établir à Val-d’Or car j’avais le goût de revenir près de mes racines et de pouvoir offrir un service spécialisé aux gens de ma région. Je travaille dans un centre d’entraînement depuis janvier 2014 à titre de kinésiologuekinésothérapeute. J’ai, depuis toujours, l’envie d’aider les gens autour de moi et c’est en commençant sur le marché du travail que j’ai vite réalisé que cet envie d’aider avait son lot de difficulté. Je me suis rapidement oublié, laissant de côté mon équilibre de vie. Plus le temps passait et plus je démontrais des signes d’épuisement et de stress, ce qui provoquait d’intenses crises d’angoisse.


Voulant retrouver mon bien-être et un équilibre de vie, j’ai décidé de m’inscrire à une formation professorale de yoga, dans le but de pouvoir enseigner cette pratique au centre d’entraînement où je travaille et, à la fois, me guérir. J’enseigne le yoga depuis maintenant 3 ans chez Cyclotonus. Ma pratique est principalement basée sur le Hatha Yoga, mais j’enseigne aussi le Yin Yoga, la méditation, le yoga restaurateur, le PowerYoga et le AirYoga.


Je suis présentement en formation avec Annie Langlois dans le but de devenir praticienne en Respiration Consciente Alchimique.

 


Je n’ai pas encore d’enfants, mais c’est un rêve que je chérie de fonder une famille prochainement. Je rêve d’avoir un jour un studio de yoga ou un centre de bien-être.


Comment es-tu arrivée au yoga?


J’ai débuté le yoga en 2013, lors de mes études à Sherbrooke. J’avais beaucoup de difficulté à gérer mon stress et je faisais beaucoup de crises d’angoisse. Je refusais de prendre des médicaments pour contrôler le tout, car je voulais trouver une méthode naturelle de gérer mes émotions et mes problèmes d’angoisse. On m’a parlé de faire du yoga et de la méditation et c’est suite à ces recommandations que j’ai décidé de m’inscrire à quelques cours de yoga. J’ai tout de suite adoré l’effet que le yoga avait sur moi. Cela m’aidait à être plus détendue, plus calme, plus concentrée et je me sentaismoins stressée.

 

«En terminant mes études et en débutant sur le marché du travail, j’ai rapidement été affectée par la pression de la *vraie vie*. Je faisais de graves crises d’angoisse, parfois au point de devoir manquer du travail. Je suis une personne très sociable et énergique et pourtant, je m’isolais de plus en plus et je me sentais toujours exténuée. Je ne me reconnaissais plus. »

 

Le yoga m’est alors revenu en tête… Et si je ne ferais pas une pierre deux coups ? Apprendre à enseigner le yoga dans le cadre de mon travail, maisaussi pour m’aider moi-même ? C’est ainsi que je suis devenue professeure de yoga etdepuis ma certification en Yoga Kripalu en 2015, je ne cesse de toujours pousser mes connaissances dans ce domaine.

 

Quelle a été ta plus grande réalisation?

 

Je crois que ma plus grande réalisation, jusqu’à ce jour, est d’avoir fait le choix de vouloir être la meilleure version de moi-même. J’ai longtemps eu un manque de confiance en moi, ce qui faisais que je m’oubliais, que je voulais toujours plaire aux autres en n’écoutant pas réellement mes propres besoins. Je travaille encore et toujours sur ma confiance, mais je suis maintenant plus apte à assumer mes choix et à me respecter.

 

J’ai décidé de faire le choix d’être plus à l’écoute de mon Essence, d’être authentique, de m’affirmer et de me connecter à l’être de lumière et d’amour que je suis.

 

 

Je me sens maintenant beaucoup mieux avec moi-même et, curieusement, tout semble se mettre en place naturellement et parfaitement autour de moi. Je me sens à la bonne place, avec les bonnes personnes, à faire les bonnes choses pour moi. En étant la meilleure version de moi-même, je me sens d’avantage en connexion avec l’Univers.

 

De quoi t'inspires-tu quand tu prépares tes classes de yoga?

 

Je m’inspire fortement de la nature, des saisons, de la musique et des énergiesprésentes dans mon quotidien. J’essaie surtout de trouver mes sources d’inspirations dans les éléments ou les sujets qui me touchent ou que j’affectionne particulièrement. Cela est plus naturel de pouvoir les intégrer et les partager de façon inspirante et authentique lorsqu’on incarne ces inspirations.

 

 

 

Please reload

Our Recent Posts

Découvrez Chantal Christin de Yonicascade

May 9, 2019

Comment Faire son Deodorant Naturel

October 2, 2018

Audrey Dufour: de Récréologue à Prof de Yoga

September 2, 2018

1/1
Please reload

Tags

Please reload

©2019 Yoga Des Saisons.